Le biathlon, c’est quoi ?

Le biathlon est une épreuve combinant deux disciplines : le ski de fond et le tir à la carabine 22 long rifle, qui doit peser, au minimum, 3,5 kilos. Les biathlètes alternent ski et tir (couché et debout) sur 5 cibles situées à 50 m de distance, d’un diamètre de 4,5 cm pour le tir couché et 11,5 cm pour le tir debout. Chaque erreur au tir est sanctionnée soit par une pénalité en temps (+ 1 mn pour l’épreuve individuelle), soit par un tour de pénalité de 150 m pour les autres épreuves.

Les épreuves

L’individuel

Disputé contre la montre, c’est la discipline traditionnelle du biathlon, celle des premières compétitions. Vingt kilomètres de course pour les hommes, ce qui donne une durée de course d’environ 55 minutes, entrecoupés de quatre séries de cinq tirs (debout, couché, debout, couché). Chaque tir raté coute une minute de pénalité ce qui donne une importance prépondérante à l’adresse. Pour les dames, la distance est de 15 km.

Le sprint

Dix kilomètres pour les hommes, 7,5 pour les dames avec deux tirs, un couché, un debout. A chaque cible manquée, le compétiteur doit boucler 150 mètres supplémentaires sur un anneau de pénalité situé à proximité du pas de tir. En moyenne, le handicap est d’une trentaine de secondes. La vitesse à skis est très importante.

La poursuite

Discipline récente, apparue aux championnats du monde en 1997, la poursuite -12,5 km pour les hommes, 10 km pour les dames- est très spectaculaire et télégénique. Les écarts de la course de la veille (le plus souvent un sprint) servent à définir les écarts de départ de la poursuite. Quatre séries de tirs (deux couchées puis deux debouts) pimentent la course et chaque échec est sanctionné par un tour de pénalité. Le premier à franchir la ligne est déclaré vainqueur. Le nombre de participants est limité à soixante.

La mass-start

Egalement appelée course en ligne, la mass-start est, aussi, une discipline récente, inscrite au programme des championnats du monde à partir de 1999. Cela a été la discipline de prédilection de Raphaël Poirée, sept fois sur le podium, dont quatre fois sur la plus haute marche, en huit éditions. Les trente concurrents retenus s’élancent en même temps pour 15 km pour les hommes et 12,5 km pour les dames et quatre séries de tirs (deux couchés puis deux debout). Les fautes au tir sont sanctionnées par un tour de pénalité de 150m.

Le relais

L’autre discipline originelle du biathlon. Quatre participants par équipe pour des parcours de 7,5 km pour les hommes et 6 km pour les dames avec deux séries de tir, un debout et un couché. Les équipes s’élancent toutes en même temps. A l’issue de chaque série de cinq tirs, si toutes les cibles n’ont pas été touchées, les biathlètes possèdent trois balles supplémentaires, dites de « pioche » qui leur donnent trois chances supplémentaires. Si à l’issue de ces trois tirs qui nécessitent à chaque fois de recharger, les cibles ne sont pas toutes descendues, le concurrent doit effectuer un tour de pénalité de 150m.

Le relais mixte

Une équipe de relais mixte est composée de 2 femmes et 2 hommes. Les membres féminins de l’équipe effectuent un parcours à ski de 6 km, et leurs partenaires masculins un parcours de 7,5 km avec 2 points de tir à 2 et 4 km respectivement. La compétition de relais mixte démarre avec le premier membre de chaque équipe. Le membre suivant prend le relais dans la zone de passage lorsque le premier membre touche son successeur. L’ordre de départ du relais mixte est : femme, femme, homme, homme.

« C’est le sport qui me donne envie de me lever tous les matins et auquel je consacre une partie de ma vie. Le ski de fond et le tir sont complètement opposés, c’est ce qui rend ce sport si passionnant. On peut atteindre les 170 pulsations par minute sur les skis et passer en quelques secondes à des phases de tir à la carabine en apnée. »

Le biathlon, version Marie Dorin-Habert

Vice Championne du monde (relais mixte) à Hochfilzen (AUT) en 2017
Triple Championne du monde (individuel, mass start et relais mixte) et double Vice Championne du monde (sprint et relais dame) à Oslo-Holmenkollen (NOR) en 2016
2ème du classement général de la coupe du monde en 2016
Double médaillée olympique à Vancouver (CAN) 2010 (relais et sprint)

Le biathlon, ça cartonne !

Des chiffres qui en disent long sur le succès actuel du biathlon devenu l’un des sports les plus populaires de l’hiver :

  • 29 millions de téléspectateurs français (audience cumulée) ont suivi les Championnats du monde 2012 de biathlon à Ruhpolding (ALL).
    Source : Eurosport
  • 470 000 abonnés réunis devant Eurosport lors du 2ème sacre mondial de Martin Fourcade en poursuite de ces mêmes Championnats du monde.
    Source : Eurosport
  • 972 heures de retransmission des compétitions de biathlon dans le monde en une année. En 1999, on ne dépassait pas les 260 heures.
    Source : INFRONT
  • 560 000 spectateurs ont assisté aux compétitions du circuit mondial (Coupes du monde et Championnats du monde 2011/2012).
    Source : INFRONT

Partenaires IBU

Nos Partenaires

Back to Top