Le Grand-Bornand
4 décembre 2022, 22 h 15 min
Pluie
Pluie
3°C
Température ressentie: 3°C
Pression : 1010 mb
Humidité : 72%
Vents : 1 m/s W
Rafales : 3 m/s
UV-Index: 0
Lever du soleil : 7 h 59 min
Coucher du soleil : 16 h 50 min
 

DANS L’ANTRE DU « MONACO DU BIATHLON » !

Situé à deux pas du centre de la station, le stade est idéalement implanté à 1000 mètres d’altitude, totalement intégré au paysage majestueux des Aravis, et affiche des vocations multiples toute l’année : espace ski nordique, village d’arrivée du Tour de France, site d’atterrissage de parapentes,…

Au-delà de ses caractéristiques techniques, le stade Sylvie Becaert est unique sur le circuit mondial de par son concept temporaire et sa proximité du village et du public qui en font une sorte de « circuit de Monaco » du biathlon.

Le stade international de biathlon du Grand-Bornand, c’est d’abord, un nom. Celui de Sylvie Becaert, grande championne des années 2000, fille du Grand-Bornand et fleuron des athlètes de la station. C’est son nom qui a été logiquement donné au stade qui accueille la coupe du monde et qui avait été testé en mars 2011 pour les finales de l’IBU Cup.

UNE LICENCE A EXCLUSIVE EN FRANCE

Ce stade est le seul site en France à disposer de la licence A décernée par la fédération internationale (IBU) et à répondre à toutes les normes internationales avec un pas de tir de trente cibles, un anneau de pénalité, des pistes de ski de fond ouvertes et compactes, une zone de départ et d’arrivée ainsi que des zones aménagées pour l’accueil du public.

LE STADE EN CHIFFRES

  • 1 pas de tir de 30 cibles,
  • 5 pistes de 2 à 4 km qui utilisent en grande partie les pistes existantes et étudiées pour préserver le milieu naturel,
  • 19 500 places de spectateurs (4000 en tribunes et 15500 en zone piste),
  • 80 % des infrastructures démontées à l’issue de la compétition.

UNE COUPE DU MONDE QUI PREND SA PART EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

  • 80% des infrastructures démontées à l’issue de la compétition, telles les passerelles sur pistes, les tribunes, les espaces de restauration publics ;
  • Utilisation d’infrastructures existantes à proximité du stade : une salle de congrès et de spectacles, l’Espace Grand-Bo, comme bureau de compétition, centre de presse et espace VIP et la patinoire voisine qui sert de base logistique.
  • Un tracé qui emprunte en grande partie les pistes de ski de fond existantes et étudié pour préserver les milieux naturels et agricoles.

Des gestes qui comptent

  • Le transport collectif des spectateurs depuis le pied de vallée, à Thônes et Glières-Val-de-Borne, avec des véhicules Euro 6 (près de 30000 personnes transportées en 2019 soit 50 % des spectateurs);
  • Le logement de la majorité des équipes nationales et de l’organisation au Grand-Bornand ne nécessitant pas de transport en véhicule puisque les déplacements se réalisent à pied ;
  • Le tri sélectif des déchets sur tout le site.
WCB_ALGB22_PLAN-MAP_FR-UK